La gralaïe

La  mogette  est  un  féculent  très  riche  en  glucides  et  vitamines  traditionnellement cultivé   en   Vendée   depuis   le   XVIe    siècle.  Au   XIXe,   le   terme   mogette continue   d’être  utilisé  par  les  Vendéens  pour  désigner  un  haricot  nain, blanc-sec et mi-sec,  que l’on cultive presque sur toute la Vendée et la région poitevine. Label rouge depuis  2006, la mogette est semée entre le 10 mai et le 20 juin et récoltée fin août. Elle est sans doute l’aliment  de    nourriture,  de   convivialité  et   de   culture  ancestrale  de   la Vendée. Dans le bocage,  il y avait toujours un pot de haricot au coin du foyer. Les haricots étaient préparés pour le vendredi car ce jour-là, chez les Catholiques, on ne mangeait pas de viande. La mogette est également traditionnellement consommée étalée sur du pain grillé à la cheminée, tartiné de beurre, communément appelé une gralaïe. Elle est surtout consommée avec du jambon grillé ou à la poêle. Avoir un jambon dans la cheminée était une démonstration de richesse.
  • La gralaďe de mogettes - Restaurant L'Espadon
  • La gralaďe de mogettes Fantaisie gourmande - Restaurant L'Espadon
  • La gralaďe de mogettes - Restaurant L'Estran
Eddy Zefner, chef de l’Espadon aime proposer à sa carte une gralaïe mogette traditionnelle et une revisitée en fantaisie gourmande accompagnée de canards et de salicornes du marais. Grâce à la rencontre avec un habitant, il a pu découvrir la cuisson traditionnelle et les secrets des habitudes de consommation de la mogette dans le marais. Anthony Clautour, chef de l’Estran, accompagne sa gralaïe de jambon vendéen.
 
Imprimer